Haptonomie le contact qui confirme
affectivement. L'Haptonomie est une approche
qui étudie les influences de notre vie sur notre bien-être

L’Haptonomie en tant que science, étudie les lois qui régissent la vie affective. Elle tente de décrire les é1éments en jeu dans les interactions, interrelations et communications interpersonnelles, et de les reproduire dans les formations afin de les rendre perceptibles, reconnaissables et analysables dans le contexte d'un accompagnement.
La notion Haptonomie provient de la fusion de deux concepts du grec ancien: HAPSIS et NOMOS. Hapsis désigne: ce que 1'on sent, ce que 1'on ressent, le tact, le toucher. Nomos signifie: la règle, la loi, la norme.
Hapto, dans le mot Haptonomie, provient du verbe Haptein qui signifie: toucher, unir, créer une relation, un lien.

Au sens plus figuré: entrer en contact (tactile) pour guérir, rendre entier, confirmer. C'est ce contact spécifique qui caractérise l'approche haptonomique: le toucher qui rencontre, qui rend un, qui englobe toute la personne afin de la confirmer dans son être.

Les applications pratiques de L'Haptonomie ne sont pas une méthode de guérison ou de thérapie, mais une approche qui peut s'intégrer dans toute profession d'aide ou de relation de soins au sens large. Son intégration permettra d'analyser la problématique en jeu sous l'angle de l'haptonomie, d'en élucider les origines possibles et de mettre en lumière les outils dont dispose la personne en question pour y apporter des réponses. Il s'agit donc d'un accompagnement de l'autre qui vise à lui faire prendre conscience de sa capacité de faire des choix, de s'engager, de porter la responsabilité de ses choix. Cet appel aux ressources de l'autre, à ses possibles, à sa participation active, forment la base de l'accompagnement haptonomique.

Chaque être humain participe au monde qui l'entoure au travers d'une multitude de contacts et se voit perpétuellement amené à exercer des choix et des prises de position personnelles. Notre société et l'éducation que nous y recevons nous ont bien souvent appris à choisir en fonction de ce que les autres estiment que nous devons faire. il ne nous est donc ni facile ni naturel d'écouter nos propres sentiments et désirs, et de choisir en fonction de ce que nous sentons être bon pour nous. Bien plus, choisir ce que l'on attend de nous nous est devenu tellement évident que nous pensons de bonne foi qu'il s'agit là d'une bonne chose. Nous avons si bien intégré les critères des autres qu'il nous est souvent impossible d'entendre notre propre voix intérieure. Cet état de fait peut nous mener à des malaises profonds qui entravent notre fonctionnement et notre bien être. Citons pour exemple l'impossibilité qu'ont certains de  prendre des initiatives; l'obsession de bien faire; l'angoisse de l'échec; l'incapacité de s'écouter, de prêter attention à ce qui nous ferait du bien à nous; la difficulté de recevoir un "bien" pour soi-même.

Notre société, toute entière axée sur la prestation et l'effectivité, multiplie les échanges superficiels et fonctionnels. L'Haptonomie ne s'intéresse pas à ce type d'échange mais privilégie ce qui nous touche au plus profond de nous-mêmes. Ces contacts affectifs sont en effet essentiels au développement et à l'épanouissement de chaque être humain. C'est la confiance en soi et en l'autre, la faculté d'entreprendre et/ou de maintenir des liens affectifs avec l'autre qui y trouvent leur racine.

L’être humain recherche, consciemment ou inconsciemment, un état de sécurité et de paix intérieure. Cette sécurité de base dépend en grande partie de la manière dont nous avons été accueillis dans notre prime enfance - si nous avons été acceptés dans notre existence, accueillis affectivement - en un mot, confirmés affectivement. C'est cette confirmation affective qui permet à l'individu de se forger et de s'affranchir, de se vivre comme un être bon, accepté, aimé sans condition. il lui sera excessivement difficile de développer son être affectif lorsque cette confirmation a été insuffisante, voire lui a manqué intégralement.

Sa faculté d'établir des liens affectifs sera faible et il aura continuellement besoin d'être reconnu par les autres. Il cherchera sans cesse à se prouver au travers d'innombrables efforts rationnels et au prix d'un effort épuisant.  Il en ressort que notre bien-être dépend largement de notre capacité de créer des liens affectifs.

Si chacun de nous possède cette capacité en nous, tous n'ont pas reçu l'apport affectif nécessaire à son développement.

Notre société de prestation et de rentabilité offre de moins en moins souvent les ingrédients affectifs qui y sont indispensables.

L'Haptonomie permet de (re)donner vie à notre éclosion affective, de remettre à l'honneur nos ressources affectives dans ce domaine, l'intégrer dans notre vie personnelle, d'en jouir librement.

Elle permet de se relancer sur le chemin d'une vie digne, responsable, indépendante, autonome et foncièrement humaine.